CHECKPOINT

mais où en est la mobilité partagée ?

Partout dans le monde et notamment en Europe, le logiciel de la mobilité se met à jour, s’adaptant à l’évolution des usages et aux exigences de la transition écologique. La mobilité partagée et multimodale s’impose, au-delà de l’automobile, comme solution d’avenir pour nos villes et entraîne des transformations profondes. Mais où en est cette révolution ? Quelles sont les grandes étapes et concepts clés qui tracent le chemin d’une meilleure mobilité urbaine.

2016 – les bases : l’autopartage en boucle fermée

Renault Group, à travers son réseau de concessionnaires, met en place son service d’autopartage en boucle fermée en Europe. Les véhicules, disponibles 7j/7 et 24h/24 dès 1h de location, sont réservables grâce à des applications mobiles.

L’autopartage en boucle fermée consiste à prendre un véhicule en station ou bien en agence, et à le restituer au même endroit. En trace directe, il permet à l’utilisateur de voyager d’un point A à un point B puis de déposer le véhicule. Un fonctionnement assez classique. Souvent, ce service se décline en abonnement, et l’opérateur débite un forfait en fonction du temps d’utilisation ou des kilomètres parcourus. Pour une entreprise, l’autopartage en boucle fermée est une solution avantageuse qui permet à ses employés d’utiliser la flotte pour leurs trajets professionnels ou personnels, optimisant ainsi leur utilisation.

2017 – attention « flotte libre » !

Plus besoin de bornes ! Le service ZITY est lancé par Renault Group et Ferrovial à Madrid. C’est l’un des premiers services d’autopartage en « flotte libre » (free floating) en Europe.

Ce principe de location en « libre-service » permet à l’utilisateur d’emprunter et restituer un véhicule librement sur n’importe quelle place de stationnement à l’intérieur du périmètre couvert par le service. L’utilisateur géolocalise via une application smartphone dédiée le véhicule le plus proche de sa position, en prend possession, puis le dépose sur n’importe quelle place publique en surface dans un périmètre donné.
Réservation, déverrouillage et verrouillage du véhicule, paiement… Tout s’effectue via une appli mobile et les véhicules ne sont jamais liés à des stations ou bornes d’attache. Le free floating concerne tous les types de véhicules. Les trottinettes, vélos, scooters, en service dans les rues de nombreuses villes… c’est ça, le free-floating ! Apparus simultanément dans plusieurs pays, souvent avec un fort succès, ces services vont continuer à prendre de l’ampleur.

2020 – déployons !

Fort de son succès en Espagne, ZITY est lancé à Paris, avec une flotte initiale de 500 Renault ZOE déployée dans l’ensemble de la capitale et disponible en free-floating. Entre Madrid et Paris, le service compte déjà plus de 400 000 clients combinés.

2021 –13 millions de trajets soit 5 trajets par seconde

Mobilize signe en février la “Charte relative aux véhicules, cycles et engins en free-floating” adoptée à la suite de la Loi d’orientation des mobilités (LOM) promulguée en 2019 en France. La Charte précise les obligations respectives des collectivités territoriales et des opérateurs de service, en insistant notamment sur le respect de l’environnement et des règles de circulation et de stationnement. Cet engagement est en cohérence avec les choix du Groupe. À fin mars, Fluctuo dénombre 235 000 véhicules partagés dans 16 grandes villes européennes*. En un mois et malgré les restrictions liées à la pandémie Covid-19, 13 millions de trajets sont effectués en auto-partage en Europe, soit 5 trajets par seconde.

2021 bis – au-delà de l’automobile, pour une mobilité à 360°

L’heure n’est plus, pour chaque acteur de la mobilité, à concevoir des solutions dans son coin avec ses propres outils. Les besoins des usagers sont multiformes et chacun souhaite s’affranchir des contraintes imposées par un seul mode de transport. C’est pourquoi Mobilize voit plus loin que l’automobile. La voiture partagée est une réponse cruciale aux nouveaux besoins de mobilité, mais elle n’est qu’une partie de la réponse. Mobilize s’entoure de partenaires avec une expertise complémentaire pour mettre en place des solutions intelligentes fondées sur la multimodalité. C’est notamment le but de son consortium avec BlaBlaCar, RATP et Uber. Avec la fluidité des déplacements et la baisse de leur empreinte carbone en ligne de mire.

*Flucto, le baromètre de mobilité partagée