mobilize logo mobilize logo

recharge de la voiture électrique : autonomie ou charge… mentale ?

CHECK POINT

recharge de la voiture électrique : autonomie ou charge… mentale ?

Le marché du véhicule électrique est en plein boom, mais beaucoup hésitent à abandonner le monde du véhicule thermique, car ils craignent de ne pas trouver facilement à recharger la batterie de leur voiture 100% électrique. La liberté de mouvement, que représente la voiture individuelle depuis des décennies dans l’imaginaire collectif, serait-elle remise en question par l’avènement la mobilité électrique ? La crainte d’une perte de rayon d’action est-elle justifiée ou supposée ? À chacun de se faire sa propre opinion !

  • véhicule électrique

recharge électrique : des besoins à ne pas surévaluer
★ ☆ ☆

Dans de nombreux pays occidentaux, on observe que la mobilité physique stagne, voire diminue légèrement, notamment en termes de nombre de déplacements. En France par exemple, une personne effectue en moyenne 2,8 déplacements physiques par jour, dont près de 99% sont des trajets de moins de 80 kilomètres. On estime que chaque déplacement couvre en moyenne 9 kilomètres. Sur ces trajets courts, la part modale de la voiture semble avoir atteint son pic il y a une dizaine d’années, et s’établit aujourd’hui à environ 64%.

99% des trajets sont courts

Quand on sait qu’une voiture électrique comme la Zoé E-Tech Électrique a une autonomie WLTP de près de 400 kilomètres, on comprend vite que la question du rayon d’action ne se pose en réalité pas dans 99% des cas. Analyser ses habitudes permet donc de se rendre compte de ses vrais besoins de mobilité… et de chasser l’angoisse de la panne, pour reconsidérer objectivement un passage à l’électrique.

installation de borne de recharge à domicile : l’autonomie par excellence
★ ★ ☆

Et si vous aviez votre propre station-service chez vous ? C’est ce qui se passe avec un véhicule électrique. Plus de 90% des recharges de voitures électriques ou hybrides rechargeables se font à domicile ou au travail, c’est-à-dire un lieu privé dans lequel on reste stationné relativement longtemps. C’est sans aucun doute le plus pratique, mais aussi le plus économique. Le prix de l’électricité à domicile est en effet plus bas que pour les bornes de recharge de l’espace public. De plus, la recharge à domicile est potentiellement une recharge intelligente : l’application Mobilize Smart Charge prend la main sur le timing de la charge afin de favoriser l’équilibre du réseau électrique, et donc de profiter d’une électricité la moins chère et la moins carbonée possible. Ainsi, le smart charging fait rimer économie et écologie.

90% des recharges de véhicule électrique se font à domicile ou au travail

Que vous souhaitiez profiter, en tant que particulier, d’une borne de recharge à votre domicile, ou, en tant que professionnel, d’une ou plusieurs bornes sur le parking de votre entreprise, les offres de Mobilize Power Solutions ont pour objectifs un coût optimisé et une tranquillité d’esprit maximale. Tout est compris, de l’analyse du besoin de charge, à la maintenance, en passant par l’installation des bornes, afin que recharger une voiture électrique soit réellement simplissime.

borne électrique en itinérance : l’enjeu de l’accès à la recharge publique
★ ★ ★

Les déplacements de plus de 80 kilomètres, qui nécessitent donc potentiellement – davantage que les trajets courts – le recours à une recharge sur le trajet, comptent pour moins de 2% du nombre de déplacements, en France notamment. Le poids de ce besoin de mobilité est donc à relativiser. Cependant, comme la voiture assure en moyenne 73% de ces trajets longs, les utilisateurs de véhicules électrifiés sont tout-à-fait fondés à rechercher des solutions simples de recharges en itinérance.

73% des trajets longs se font en voiture

Pour répondre à cette demande, les professionnels et les pouvoirs publics s’organisent. On compte aujourd’hui environ 500 000 points de recharge publiques en Europe, et les objectifs de déploiement de nouvelles infrastructures sont ambitieux. Outre le nombre important de bornes, le l’autre enjeu est la durée courte de l’opération, afin de pouvoir recharger la batterie de son véhicule électrifié le temps d’une simple pause. Avec 200 nouvelles stations de recharge rapide, Mobilize Fast Charge prévoit d’apporter sa pierre à l’édifice.

mobilité urbaine : plus de multimodalité et moins d’automobiles ?

CHECK POINT

recharge de la voiture électrique : autonomie ou charge… mentale ?

Le marché du véhicule électrique est en plein boom, mais beaucoup hésitent à abandonner le monde du véhicule thermique, car ils craignent de ne pas trouver facilement à recharger la batterie de leur voiture 100% électrique. La liberté de mouvement, que représente la voiture individuelle depuis des décennies dans l’imaginaire collectif, serait-elle remise en question par l’avènement la mobilité électrique ? La crainte d’une perte de rayon d’action est-elle justifiée ou supposée ? À chacun de se faire sa propre opinion !

  • mobilité partagée
  • transport à la demande
  • véhicule électrique

recharge électrique : des besoins à ne pas surévaluer
★ ☆ ☆

Dans de nombreux pays occidentaux, on observe que la mobilité physique stagne, voire diminue légèrement, notamment en termes de nombre de déplacements. En France par exemple, une personne effectue en moyenne 2,8 déplacements physiques par jour, dont près de 99% sont des trajets de moins de 80 kilomètres. On estime que chaque déplacement couvre en moyenne 9 kilomètres. Sur ces trajets courts, la part modale de la voiture semble avoir atteint son pic il y a une dizaine d’années, et s’établit aujourd’hui à environ 64%.

99% des trajets sont courts

Quand on sait qu’une voiture électrique comme la Zoé E-Tech Électrique a une autonomie WLTP de près de 400 kilomètres, on comprend vite que la question du rayon d’action ne se pose en réalité pas dans 99% des cas. Analyser ses habitudes permet donc de se rendre compte de ses vrais besoins de mobilité… et de chasser l’angoisse de la panne, pour reconsidérer objectivement un passage à l’électrique.

installation de borne de recharge à domicile : l’autonomie par excellence
★ ★ ☆

Et si vous aviez votre propre station-service chez vous ? C’est ce qui se passe avec un véhicule électrique. Plus de 90% des recharges de voitures électriques ou hybrides rechargeables se font à domicile ou au travail, c’est-à-dire un lieu privé dans lequel on reste stationné relativement longtemps. C’est sans aucun doute le plus pratique, mais aussi le plus économique. Le prix de l’électricité à domicile est en effet plus bas que pour les bornes de recharge de l’espace public. De plus, la recharge à domicile est potentiellement une recharge intelligente : l’application Mobilize Smart Charge prend la main sur le timing de la charge afin de favoriser l’équilibre du réseau électrique, et donc de profiter d’une électricité la moins chère et la moins carbonée possible. Ainsi, le smart charging fait rimer économie et écologie.

90% des recharges de véhicule électrique se font à domicile ou au travail

Que vous souhaitiez profiter, en tant que particulier, d’une borne de recharge à votre domicile, ou, en tant que professionnel, d’une ou plusieurs bornes sur le parking de votre entreprise, les offres de Mobilize Power Solutions ont pour objectifs un coût optimisé et une tranquillité d’esprit maximale. Tout est compris, de l’analyse du besoin de charge, à la maintenance, en passant par l’installation des bornes, afin que recharger une voiture électrique soit réellement simplissime.

borne électrique en itinérance : l’enjeu de l’accès à la recharge publique
★ ★ ★

Les déplacements de plus de 80 kilomètres, qui nécessitent donc potentiellement – davantage que les trajets courts – le recours à une recharge sur le trajet, comptent pour moins de 2% du nombre de déplacements, en France notamment. Le poids de ce besoin de mobilité est donc à relativiser. Cependant, comme la voiture assure en moyenne 73% de ces trajets longs, les utilisateurs de véhicules électrifiés sont tout-à-fait fondés à rechercher des solutions simples de recharges en itinérance.

73% des trajets longs se font en voiture

Pour répondre à cette demande, les professionnels et les pouvoirs publics s’organisent. On compte aujourd’hui environ 500 000 points de recharge publiques en Europe, et les objectifs de déploiement de nouvelles infrastructures sont ambitieux. Outre le nombre important de bornes, le l’autre enjeu est la durée courte de l’opération, afin de pouvoir recharger la batterie de son véhicule électrifié le temps d’une simple pause. Avec 200 nouvelles stations de recharge rapide, Mobilize Fast Charge prévoit d’apporter sa pierre à l’édifice.

la mobilité urbaine et la mobilité partagée

Les besoins de mobilités étant très différenciés, les solutions de mobilité le sont aussi. Les villes innovent et deviennent de véritables laboratoires de la mobilité. L’une de ces nouvelles mobilités urbaines émergeantes est sans conteste l’autopartage, notamment l’autopartage sans stations de retrait ni de dépôt, à savoir l’autopartage en free-floating.

Le terrain de jeu de l’autopartage coïncide en effet avec ces zones de démotorisation que sont les centre-villes, car on y est de moins en moins enclins à posséder une voiture. Ces lieux ont plusieurs caractéristiques. Tout d’abord la densité de commerces et de services, qui permet à chacun de ne pas avoir un besoin crucial de la voiture au quotidien ; mais aussi la densité des équipements qui facilite l’accès à la voiture partagée, que ce soit à pied, à vélo ou en transport en commun. Les lieux de démotorisation favorables à l’autopartage ont également pour particularité d’offrir une variété d’alternatives à la voiture individuelle, notamment pour les déplacements domicile-travail, grâce au maillage des transports en commun et/ou au réseau de pistes cyclables. Enfin, il s’agit également de lieux où trouver à se garer est un vrai défi. L’absence de stationnement aisé et abordable près de chez soi ou de sa destination, est de nature à décourager la possession automobile et à encourager de nouvelles mobilités urbaines comme l’autopartage.

Et quand on ne souhaite pas conduire soit même, que ce soit pour attraper un train ou rentrer de soirée, le taxi ou le véhicule avec chauffeur est une autre alternative à la voiture individuelle. Autopartage, transports en commun, marche, vélos et autres mobilités douces… les solutions sont variées et facilement accessibles aux citadins.

le péri-urbain et des modes de transport à réinventer

Si la possession d’une voiture individuelle reste d’autant plus incontournable qu’on s’éloigne du centre-ville, des alternatives apparaissent, qui contribuent à réduire le nombre de véhicules dans les foyers multi-motorisés, dans les zones péri-urbaines comme dans les petites villes ou les campagnes. Il s’agit de la location automobile de courte durée, de l’utilisation de pools de voitures de services pour des besoins privés, de l’autopartage entre particuliers ou encore du covoiturage. Mais ça n’est pas tout.

Pour répondre aux soucis des automobilistes en matière de gestion de leur véhicule au quotidien, d’entretien et de revente, il est aujourd’hui possible d’opter pour un schéma différent, qui privilégie l’usage à la possession : celui du Vehicle-as-a-Service (VaaS). Ce schéma est vertueux du point de vue de l’optimisation des ressources, puisque fondé sur l’économie circulaire. Il est également facile à vivre et dans l’air du temps : chacun profite d’un véhicule et d’un panel de services associés, en fonction de ses besoins du moment et sans engagement. Une nouvelle approche de l’automobile, au-delà de l’objet « voiture ».

bornes de recharge de véhicules électriques : où et quand charger sa voiture ?

bornes recharge electrique
NOTICE

bornes de recharge de véhicules électriques : où et quand charger sa voiture ?

Pour faire le plein de carburant d’une voiture thermique, les stations-service font partie du paysage familier, notamment péri-urbain. Leurs architecture, signalétique et implantation les rendent repérables et accessibles par tous les automobilistes. Et pour faire le plein d’énergie d’une voiture électrique ou hybride rechargeable ? Les solutions sont à la fois plus diverses et moins visibles. Les bornes de recharge électrique ont autant de caractéristiques qu’elles ont de types de localisation, et donc de typologies d’usage… Suivez le guide.

  • véhicule électrique

1) stations de recharge sur voie rapide : profiter d’une pause sur le parcours

Quand elles sont installées sur des voies rapides, comme des autoroutes ou des grands axes, les stations de recharge offrent une puissance élevée, d’au moins 43 kW, adaptée à une pause de courte durée. Bientôt, le réseau de recharge ultrarapide Mobilize Fast Charge proposera 200 nouvelles stations à travers l’Europe… L’angoisse de la panne n’est plus de mise ! Les bornes de recharge rapide peuvent charger les voitures électriques en moins de trente minutes, soit de quoi passer d’une batterie quasi-vide à une batterie quasi-pleine. Le temps pour le conducteur, lui aussi, de recharger ses batteries avant de reprendre la route. Notons que le coût de l’électricité ainsi délivrée est supérieur à celui d’une recharge plus lente, car le prix du kW/h est intimement lié à la puissance du courant.

 

Les infrastructures de recharge rapide délivrent généralement un courant électrique continu (DC), et les véhicules électriques conçus pour faire de la route sont équipés de chargeurs DC. Par exemple, grâce à la puissance de recharge élevée permise par leurs chargeurs DC, la recharge des Renault E-TECH Électrique Mégane et Zoé, s’insère dans le déroulé naturel du trajet. Départ en vacances ou déplacement professionnel au long cours, les grands trajets routiers sont ponctués de pauses qui permettent de se reposer et de se restaurer. Sur autoroute, la charge rapide de Mégane ou de Zoé E-TECH Électrique met à profit ces arrêts pour récupérer, en quelques dizaines de minutes, une autonomie suffisante pour atteindre la prochaine étape ou la destination finale.

2) bornes de recharge électrique dans les centres commerciaux : charger sa voiture en temps masqué

Pourquoi ne pas faire le « plein » de sa voiture électrique en même temps que son « plein » de courses ? Cela est d’autant plus séduisant que l’utilisation des bornes de recharge situées sur les parkings de grandes surfaces et de centres commerciaux est bon marché, voire gratuite. Pour de nombreuses chaînes de magasins, la recharge des voitures électriques s’annonce comme le « nouveau wifi », c’est-à-dire un service incontournable pour leur clientèle au quotidien.

 

Les commerçants répondent déjà à cette attente, ou se préparent à y répondre, de diverses manières : avec des bornes classiques en courant alternatif (AC), généralement entre 7 et 22 kW, comme avec des bornes rapides en courant continu (DC), capables de libérer des puissances de plus 50 kW. Plus la borne est puissante et plus le rythme de recharge est soutenu pour l’automobiliste, mais plus sa mise en place est coûteuse pour l’enseigne. La puissance de chaque point de charge est donc adaptée au juste nécessaire de la durée moyenne de stationnement dans le lieu. À titre d’exemples, la Renault Mégane E-TECH Électrique récupère jusqu’à 160 kilomètres de conduite urbaine en une heure de charge sur une borne publique AC 22 kW et la Dacia Spring a besoin de moins d’une heure pour se recharger à 80% sur une borne DC 30 kW.

3) bornes de recharge pour voitures électriques en voirie : récupérer de l’autonomie à chaque stationnement

Le chiffre de 400 000 bornes d’accès public présentes en Europe est impressionnant mais cache de nombreuses disparités géographiques. En étoffant les réseaux de recharge en voirie, les collectivités territoriales jouent un rôle important dans le développement de la mobilité décarbonée. Le déploiement de ces infrastructures publiques facilite les recharges des usagers de véhicules électriques ou hybrides, notamment pour les citadins qui, à domicile, n’ont ni leur propre emplacement de stationnement, ni – a fortiori – leur propre solution de recharge. Les centres-villes disposent d’opportunités de recharge, dans la rue ou dans les parkings, fréquemment assorties d’un stationnement gratuit. De quoi mettre à profit un repas au restaurant ou une pause shopping pour recharger la batterie de sa voiture électrique. Et pour le futur, Mobilize Iléo Concept propose un aménagement urbain pour recharger son véhicule, assis à l’abri des intempéries ou de la canicule.

 

Les bornes de recharge de véhicules électriques que l’on trouve sur la voie publique délivrent du courant alternatif (AC) dont la puissance varie de 7 à 22 kW. Une simple pause d’une demi-heure branchée à une borne de 22 kW suffit à la Twingo E-TECH Électrique pour regagner environ 80 kilomètres d’autonomie, et la Zoé E-TECH Électrique récupère jusqu’à 125 kilomètres de rayon d’action en 2 heures de recharge sur une borne de 11 kW, pour effectuer des trajets mixtes.

4) prise renforcée ou wallbox : bénéficier d’une station de recharge à domicile

Quoi de plus agréable que de ne pas avoir à faire un détour par la station-service, ni à faire la queue pour faire le plein ? Avec la mobilité électrique, tous les lieux privés peuvent potentiellement se transformer en « station-service », que ce soit, bien sûr, le domicile dans lequel on vit, mais aussi le bâtiment de l’entreprise dans laquelle on travaille ou, pourquoi pas, la maison des grands-parents, chez lesquels on passe la journée. Si brancher sa voiture sur une prise de courant classique n’est pas conseillé, il est facile de faire installer une prise renforcée, d’une puissance de 3,2 kW, voire une borne murale, encore appelée « wallbox », capable de délivrer des puissances allant de 3,7 à 22 kW en courant alternatif (AC). Les services de Mobilize Power Solutions accompagnent les particuliers comme les professionnels dans la conception, l’installation et l’entretien de leur propre solution de recharge.

 

La grande majorité des recharges de voiture électrique se font à domicile, en maison individuelle ou en copropriété ; une recharge complète étant alors souvent réalisée pendant la nuit. Pour une Dacia Spring par exemple, moins de neuf heures sont nécessaires pour une charge de 0 à 100% sur une wallbox de 3,7 kW et moins de quatorze heures sur une prise domestique de 2,3 kW. La Renault Megane E-TECH Électrique, quant à elle, récupère jusqu’à 400 kilomètres en conduite mixte en huit heures sur une wallbox 7,4 kW. Outre la praticité évidente de ce mode de recharge, c’est aussi un moyen particulièrement économique de faire le plein. Quand on a toute la nuit devant soi, on peut se contenter d’une charge lente, c’est-à-dire d’une faible puissance… pour un faible coût ! De plus, la charge à domicile permet à l’automobiliste de facilement la programmer pour qu’elle se lance quand le tarif de l’électricité est le plus bas si son contrat prévoit des heures creuses. Il peut même profiter de la recharge intelligente qui ajuste le rythme de charge du véhicule à la disponibilité de l’électricité sur le réseau, de manière à consommer une énergie la moins carbonée et la moins chère possible. L’application Mobilize Smart Charge s’occupe de tout.

 

Mobilize propose des solutions de recharge adaptées au quotidien de chacun, que ce soit pour les particuliers et les entreprises ou pour les professionnels de la mobilité des secteurs de l’autopartage ou de la voiture avec chauffeur. De quoi faire de la mobilité électrique une évidence pour tous.

comment la voiture électrique épouse l’évolution des nouvelles mobilités

voiture electrique
LEVEL UP

comment la voiture électrique épouse l’évolution des nouvelles mobilités

Acheter une voiture, en profiter et l’entretenir pendant quelques années, puis en changer ? Objectivement, le schéma traditionnel de la possession automobile n’est pas toujours le plus intéressant pour l’utilisateur. Sans compter qu’il impacte négativement les ressources naturelles. Autopartage, transport à la demande, covoiturage… Des solutions émergent, qui se fondent sur l’objet « voiture », tout en dépassant le modèle de la voiture individuelle. Pour minimiser les coûts d’usage et les impacts environnementaux, les nouvelles mobilités sont essentiellement électriques.

  • mobilité partagée
  • transition énergétique
  • transport à la demande
  • véhicule électrique

★ ☆ ☆
le véhicule électrique, allié de l’autopartage, de la location automobile de courte durée et de la voiture avec chauffeur

Faire l’expérience de l’autopartage automobile, c’est bien souvent découvrir les atouts de la mobilité électrique, tant les véhicules 100% électriques sont surreprésentés dans le parc de voitures partagées. Qu’il s’agisse d’un autopartage en free floating majoritairement présent dans les grandes villes car la voirie y est dense, ou d’un autopartage avec stations de retrait et de dépôt assimilable à de la location de courte durée accessible sur smartphone, les offres d’autopartage font la part belle à la mobilité électrique. Mobilize déploie une palette de solutions de nouvelles mobilités, de l’autopartage à la location automobile de courte durée, grâce à ses offres Zity by Mobilize et Mobilize Share. Savez-vous qu’un véhicule reste garé en moyenne 95% du temps, dont un quart correspond à un stationnement hors domicile ? L’autopartage électrique met à profit ces périodes d’immobilisation, car chaque stationnement est potentiellement une opportunité pour recharger le véhicule.

Le secteur d’activité de la voiture de transport avec chauffeur, aussi, est en pleine expansion. Il devrait quasiment doubler en 10 ans en Europe. Taxis et VTC sont particulièrement représentés dans les grandes agglomérations. Ils viennent, en complément des transports en commun urbains, répondre à des besoins ponctuels de transport flexible, sûr et confortable. Les entreprises du secteur comme les chauffeurs indépendants, sont séduits par l’électrique, notamment pour des raisons de coût d’usage contenu. Mais aussi parce qu’une voiture électrique permet de circuler dans les centre-villes et les Zones à Faible Émission (ZFE) réservés aux véhicules les moins polluants. Un avantage concurrentiel certain !

★ ★ ☆
la mobilité électrique, au centre du modèle de Mobility as a Service (MaaS)

Regarder n’importe quels film ou série n’importe quand ? Écouter un album ou une playlist dans toutes les circonstances ? Rester informé via différents canaux selon les périodes de la journée ou de la semaine ? Choisir son repas et se le faire livrer dans l’heure ? Dans de multiples domaines, chacun s’habitue progressivement à tout consommer à la demande. Pourquoi en serait-il différemment pour la mobilité ? Les innovations technologiques, fondées sur la connectivité en général et l’emploi du smartphone en particulier, ouvrent le champ des possibles.

Le modèle traditionnel de la possession d’une voiture individuelle peut être perçu comme contraignant, car associé à des problématiques d’entretien, d’assurance, de parking, etc. La liberté ressentie au volant de son véhicule pourrait être éclipsée par la charge mentale et financière supportée. La marque de Renault Group dédiée aux nouvelles mobilités, Mobilize, répond à cette problématique. La voiture – bien sûr 100% électrique – est conçue comme l’élément central de l’offre, sans pour autant que l’achat soit le seul mode d’acquisition. La micro-citadine Mobilize Duo en sera un exemple dès 2024. La voiture est surtout indissociable d’une panoplie de services complémentaires, qu’ils soient liés à l’assurance, à l’entretien, à la charge du véhicule, etc. Le package peut être commercialisé sous la forme d’un abonnement et s’adapte en fonction de l’évolution des besoins de l’utilisateur, pour une flexibilité maximale.

★ ★ ★
la voiture électrique, symbole de l’automobile propre

Le véhicule électrique est donc le plus adapté aux nouvelles mobilités, qui remplacent la notion de possession automobile par la notion d’usage automobile. Il ne s’agit plus de puiser dans les ressources naturelles pour fabriquer un produit, de consommer ce produit, puis de le jeter, selon le modèle traditionnel de l’économie linéaire. Le principe d’économie circulaire prend alors tout son sens. Un même véhicule servant à plusieurs personnes, les études montrent qu’une voiture en autopartage remplace 5 à 8 voitures particulières.

L’électro-mobilité est aussi intimement liée à l’écomobilité. Malgré l’impact environnemental de la production de sa batterie, une voiture électrique qui roule en Europe émet, tout au long de son cycle de vie, quasiment 3 fois moins de gaz à effet de serre qu’un véhicule thermique équivalent. La mobilité électrique est donc un levier non négligeable de la lutte contre le réchauffement climatique.

Zéro émission lors du roulage, hors pièces d’usure, la voiture électrique n’émet pas de CO2… et son moteur n’émet pas non plus de polluants ! Cet atout est particulièrement appréciable en ville, où densité du trafic et densité démographique se superposent. Les modélisations montrent que l’électrification de 20% du parc roulant en centre-ville y fait baisser de 45% la concentration en composants volatiles et de 25% la concentration en particules fines. Le véhicule électrique a donc un rôle à jouer sur le plan environnemental comme sur le plan de la santé publique, notamment en matière de mobilité urbaine.

chap. 2 : le smartphone… vers une mobilité toujours plus durable

ARTEFACT

le smartphone
[chap. 2] vers une mobilité toujours plus durable

Artefact est la série de vidéos conçue par Mobilize qui raconte la mobilité à travers ses objets.

Découvrez l’épisode centré sur ce couteau suisse des temps modernes qu’est le smartphone. Artefact nous montre comment il facilite la mobilité, mais aussi comment il l’optimise, y compris pour limiter ses impacts sur l’environnement.

  • connectivité
  • mobilité partagée
  • transport à la demande
  • véhicule électrique

 

L’épisode sur le smartphone et la mobilité se décompose en deux vidéos. Ici, dans le second chapitre, Artefact explique comment le smartphone n’est pas qu’une nouvelle boussole répondant aux besoins de mobilité de chacun. Son caractère connecté en fait un pilier de l’échange de datas, en temps réel et à large échelle. Optimiser les recharges, encourager les usages partagés… Le smartphone contribue à maximiser les bénéfices de la mobilité et à limiter ses impacts négatifs sur les écosystèmes.

 

 

Précédemment, dans le premier chapitre, Artefact expliquait le rôle du smartphone pour une expérience fluide de la mobilité…

 

le smartphone
[chap. 1] facilitateur de mobilité

Le smartphone est avant tout ce petit compagnon que nous avons tous dans notre poche et dont nous ne pouvons plus nous passer. Trouver une station de recharge sur le chemin, louer ou partager un véhicule, héler un taxi ou réserver une voiture avec chauffeur… Le smartphone aide à répondre à tout type de besoin de mobilité.

voir la vidéo

chap. 1 : le smartphone… facilitateur de mobilité

ARTEFACT

le smartphone
[chap. 2] vers une mobilité toujours plus durable

Artefact est la série de vidéos conçue par Mobilize qui raconte la mobilité à travers ses objets.

Découvrez l’épisode centré sur ce couteau suisse des temps modernes qu’est le smartphone. Artefact nous montre comment il facilite la mobilité, mais aussi comment il l’optimise, y compris pour limiter ses impacts sur l’environnement.

  • connectivité
  • mobilité partagée
  • transport à la demande
  • véhicule électrique

 

L’épisode sur le smartphone et la mobilité se décompose en deux vidéos. Ici, dans le second chapitre, Artefact explique comment le smartphone n’est pas qu’une nouvelle boussole répondant aux besoins de mobilité de chacun. Son caractère connecté en fait un pilier de l’échange de datas, en temps réel et à large échelle. Optimiser les recharges, encourager les usages partagés… Le smartphone contribue à maximiser les bénéfices de la mobilité et à limiter ses impacts négatifs sur les écosystèmes.

 

 

Précédemment, dans le premier chapitre, Artefact expliquait le rôle du smartphone pour une expérience fluide de la mobilité…

 

le smartphone
[chap. 1] facilitateur de mobilité

Le smartphone est avant tout ce petit compagnon que nous avons tous dans notre poche et dont nous ne pouvons plus nous passer. Trouver une station de recharge sur le chemin, louer ou partager un véhicule, héler un taxi ou réserver une voiture avec chauffeur… Le smartphone aide à répondre à tout type de besoin de mobilité.

voir la vidéo

recharges électriques : le nouveau jeu des 1 000 bornes

1000 bornes
NOTICE

recharges électriques : le nouveau jeu des 1 000 bornes

Plus écologique, plus économique, plus responsable : rouler en électrique est incontestablement un choix raisonnable pour se déplacer au quotidien. C’est aussi une source de nouvelles questions. Parmi elles, celles liées aux bornes de recharge est particulièrement prégnante. Comment recharger ses batteries ? Où le faire ? Toutes les bornes se valent-elles ? Avec tout ça, on réinvente pour vous le jeu des 1 000 bornes.

  • connectivité
  • véhicule électrique

1) stations de recharge sur voie rapide : profiter d’une pause sur le parcours

Quand elles sont installées sur des voies rapides, comme des autoroutes ou des grands axes, les stations de recharge offrent une puissance élevée, d’au moins 43 kW, adaptée à une pause de courte durée. Bientôt, le réseau de recharge ultrarapide Mobilize Fast Charge proposera 200 nouvelles stations à travers l’Europe… L’angoisse de la panne n’est plus de mise ! Les bornes de recharge rapide peuvent charger les voitures électriques en moins de trente minutes, soit de quoi passer d’une batterie quasi-vide à une batterie quasi-pleine. Le temps pour le conducteur, lui aussi, de recharger ses batteries avant de reprendre la route. Notons que le coût de l’électricité ainsi délivrée est supérieur à celui d’une recharge plus lente, car le prix du kW/h est intimement lié à la puissance du courant.

 

Les infrastructures de recharge rapide délivrent généralement un courant électrique continu (DC), et les véhicules électriques conçus pour faire de la route sont équipés de chargeurs DC. Par exemple, grâce à la puissance de recharge élevée permise par leurs chargeurs DC, la recharge des Renault E-TECH Électrique Mégane et Zoé, s’insère dans le déroulé naturel du trajet. Départ en vacances ou déplacement professionnel au long cours, les grands trajets routiers sont ponctués de pauses qui permettent de se reposer et de se restaurer. Sur autoroute, la charge rapide de Mégane ou de Zoé E-TECH Électrique met à profit ces arrêts pour récupérer, en quelques dizaines de minutes, une autonomie suffisante pour atteindre la prochaine étape ou la destination finale.

2) bornes de recharge électrique dans les centres commerciaux : charger sa voiture en temps masqué

Pourquoi ne pas faire le « plein » de sa voiture électrique en même temps que son « plein » de courses ? Cela est d’autant plus séduisant que l’utilisation des bornes de recharge situées sur les parkings de grandes surfaces et de centres commerciaux est bon marché, voire gratuite. Pour de nombreuses chaînes de magasins, la recharge des voitures électriques s’annonce comme le « nouveau wifi », c’est-à-dire un service incontournable pour leur clientèle au quotidien.

 

Les commerçants répondent déjà à cette attente, ou se préparent à y répondre, de diverses manières : avec des bornes classiques en courant alternatif (AC), généralement entre 7 et 22 kW, comme avec des bornes rapides en courant continu (DC), capables de libérer des puissances de plus 50 kW. Plus la borne est puissante et plus le rythme de recharge est soutenu pour l’automobiliste, mais plus sa mise en place est coûteuse pour l’enseigne. La puissance de chaque point de charge est donc adaptée au juste nécessaire de la durée moyenne de stationnement dans le lieu. À titre d’exemples, la Renault Mégane E-TECH Électrique récupère jusqu’à 160 kilomètres de conduite urbaine en une heure de charge sur une borne publique AC 22 kW et la Dacia Spring a besoin de moins d’une heure pour se recharger à 80% sur une borne DC 30 kW.

3) bornes de recharge pour voitures électriques en voirie : récupérer de l’autonomie à chaque stationnement

Le chiffre de 400 000 bornes d’accès public présentes en Europe est impressionnant mais cache de nombreuses disparités géographiques. En étoffant les réseaux de recharge en voirie, les collectivités territoriales jouent un rôle important dans le développement de la mobilité décarbonée. Le déploiement de ces infrastructures publiques facilite les recharges des usagers de véhicules électriques ou hybrides, notamment pour les citadins qui, à domicile, n’ont ni leur propre emplacement de stationnement, ni – a fortiori – leur propre solution de recharge. Les centres-villes disposent d’opportunités de recharge, dans la rue ou dans les parkings, fréquemment assorties d’un stationnement gratuit. De quoi mettre à profit un repas au restaurant ou une pause shopping pour recharger la batterie de sa voiture électrique. Et pour le futur, Mobilize Iléo Concept propose un aménagement urbain pour recharger son véhicule, assis à l’abri des intempéries ou de la canicule.

 

Les bornes de recharge de véhicules électriques que l’on trouve sur la voie publique délivrent du courant alternatif (AC) dont la puissance varie de 7 à 22 kW. Une simple pause d’une demi-heure branchée à une borne de 22 kW suffit à la Twingo E-TECH Électrique pour regagner environ 80 kilomètres d’autonomie, et la Zoé E-TECH Électrique récupère jusqu’à 125 kilomètres de rayon d’action en 2 heures de recharge sur une borne de 11 kW, pour effectuer des trajets mixtes.

4) prise renforcée ou wallbox : bénéficier d’une station de recharge à domicile

Quoi de plus agréable que de ne pas avoir à faire un détour par la station-service, ni à faire la queue pour faire le plein ? Avec la mobilité électrique, tous les lieux privés peuvent potentiellement se transformer en « station-service », que ce soit, bien sûr, le domicile dans lequel on vit, mais aussi le bâtiment de l’entreprise dans laquelle on travaille ou, pourquoi pas, la maison des grands-parents, chez lesquels on passe la journée. Si brancher sa voiture sur une prise de courant classique n’est pas conseillé, il est facile de faire installer une prise renforcée, d’une puissance de 3,2 kW, voire une borne murale, encore appelée « wallbox », capable de délivrer des puissances allant de 3,7 à 22 kW en courant alternatif (AC). Les services de Mobilize Power Solutions accompagnent les particuliers comme les professionnels dans la conception, l’installation et l’entretien de leur propre solution de recharge.

 

La grande majorité des recharges de voiture électrique se font à domicile, en maison individuelle ou en copropriété ; une recharge complète étant alors souvent réalisée pendant la nuit. Pour une Dacia Spring par exemple, moins de neuf heures sont nécessaires pour une charge de 0 à 100% sur une wallbox de 3,7 kW et moins de quatorze heures sur une prise domestique de 2,3 kW. La Renault Megane E-TECH Électrique, quant à elle, récupère jusqu’à 400 kilomètres en conduite mixte en huit heures sur une wallbox 7,4 kW. Outre la praticité évidente de ce mode de recharge, c’est aussi un moyen particulièrement économique de faire le plein. Quand on a toute la nuit devant soi, on peut se contenter d’une charge lente, c’est-à-dire d’une faible puissance… pour un faible coût ! De plus, la charge à domicile permet à l’automobiliste de facilement la programmer pour qu’elle se lance quand le tarif de l’électricité est le plus bas si son contrat prévoit des heures creuses. Il peut même profiter de la recharge intelligente qui ajuste le rythme de charge du véhicule à la disponibilité de l’électricité sur le réseau, de manière à consommer une énergie la moins carbonée et la moins chère possible. L’application Mobilize Smart Charge s’occupe de tout.

 

Mobilize propose des solutions de recharge adaptées au quotidien de chacun, que ce soit pour les particuliers et les entreprises ou pour les professionnels de la mobilité des secteurs de l’autopartage ou de la voiture avec chauffeur. De quoi faire de la mobilité électrique une évidence pour tous.

Mobilize Iléo Concept, l’aménagement urbain qui fait de la recharge des véhicules électriques une évidence

KEYNOTE

Mobilize Iléo Concept, l’aménagement urbain qui fait de la recharge des véhicules électriques une évidence

Recharger son téléphone portable, objet devenu indispensable au quotidien, n’est pas un souci. Pourquoi recharger une voiture électrique le serait-il ? Patrick Lecharpy, Directeur du Design Mobilize, et Patrick Jouin, Spécialiste du Design urbain, nous expliquent comment Iléo Concept est né de l’observation de l’usage des nouvelles mobilités, notamment électriques et partagées.

  • mobilité partagée
  • véhicule électrique
  • vision de marque

 

Mobilize propose un concept d’aménagement urbain qui apporte l’énergie au plus près des besoins. Mobilize Iléo Concept permet non seulement de recharger sa voiture, mais aussi de profiter de cette pause pour s’assoir, lire, ou encore vivre un moment de convivialité, tout en étant abrité de la pluie ou de la chaleur. Facilement repérable de loin et harmonieusement intégré à la ville, ce mobilier urbain compose un véritable paysage.

Mobilize Share, la location automobile et l’autopartage en toute circonstance

KEYNOTE

Mobilize Iléo Concept, l’aménagement urbain qui fait de la recharge des véhicules électriques une évidence

Recharger son téléphone portable, objet devenu indispensable au quotidien, n’est pas un souci. Pourquoi recharger une voiture électrique le serait-il ? Patrick Lecharpy, Directeur du Design Mobilize, et Patrick Jouin, Spécialiste du Design urbain, nous expliquent comment Iléo Concept est né de l’observation de l’usage des nouvelles mobilités, notamment électriques et partagées.

  • mobilité partagée
  • véhicule électrique
  • vision de marque

 

Mobilize propose un concept d’aménagement urbain qui apporte l’énergie au plus près des besoins. Mobilize Iléo Concept permet non seulement de recharger sa voiture, mais aussi de profiter de cette pause pour s’assoir, lire, ou encore vivre un moment de convivialité, tout en étant abrité de la pluie ou de la chaleur. Facilement repérable de loin et harmonieusement intégré à la ville, ce mobilier urbain compose un véritable paysage.

Mobilize Fast Charge, bientôt 200 stations de recharge pour véhicules électrifiés en Europe

KEYNOTE

Mobilize Iléo Concept, l’aménagement urbain qui fait de la recharge des véhicules électriques une évidence

Recharger son téléphone portable, objet devenu indispensable au quotidien, n’est pas un souci. Pourquoi recharger une voiture électrique le serait-il ? Patrick Lecharpy, Directeur du Design Mobilize, et Patrick Jouin, Spécialiste du Design urbain, nous expliquent comment Iléo Concept est né de l’observation de l’usage des nouvelles mobilités, notamment électriques et partagées.

  • transition énergétique
  • véhicule électrique
  • vision de marque

 

Mobilize propose un concept d’aménagement urbain qui apporte l’énergie au plus près des besoins. Mobilize Iléo Concept permet non seulement de recharger sa voiture, mais aussi de profiter de cette pause pour s’assoir, lire, ou encore vivre un moment de convivialité, tout en étant abrité de la pluie ou de la chaleur. Facilement repérable de loin et harmonieusement intégré à la ville, ce mobilier urbain compose un véritable paysage.